Gallery

Description

Né à: Castilla-La Mancha
Âge: 50
Progéniture: 1
État civil: Marié
Emploi: Gendarme de la Police Nationale
Date de l'attentat: 21/05/1985
Lieu de l'attaque: Donostia
Arme: Pistolet
Assassiné par: ETA

Description

Francisco Rivas López était sorti se promener avec son collègue et ami Máximo Diaz Bardera et leurs chiens dans le mont Ulía vêtus en civil et en dehors de leurs heures de service. Les terroristes s’approchèrent de leurs victimes dans un endroit isolé et les tuèrent d’une balle à bout portant dans la tête. Après vingt-et-une heures, les membres de la famille des agents commencèrent à s’inquiéter. Surtout après que l’un des chiens soit rentré seul à la maison.
Une centaine de policiers aidés par un hélicoptère de la Guardia Civil commença à peigner la montagne, notamment le site du Faro de la Plata, un lieu auquel Francisco et Máximo allaient souvent se promener avec les chiens. On découvrit les cadavres après une nuit de recherche intense dans le mont Ulía et après que l’ETA ait décrit au quotidien Egin l’emplacement des corps des deux agents. Les agents entendirent des gémissements, ils les suivirent et trouvèrent les corps des deux policiers à terre, visage tourné vers le haut. Ils avaient tous deux reçu des balles dans la tempe. La chienne de Máximo hurlait de tristesse allongée sur la poitrine de son maître.
Le jour de l’enterrement officiel des victimes, on trouvait à Saint Sébastien une multitude de pamphlets qui disaient « L’ETA veut la guerre, la faim et le chaos pour Euskadi. Les coupables sont ceux qui aident ces assassins ».

Presse