Gallery

Description

Né à: Murcia
Progéniture: 0
État civil: Marié
Emploi: Concierge du bâtiment Lumier
Date de l'attentat: 20/09/1977
Lieu de l'attaque: Barcelona
Arme: Otros explosivos
Assassiné par: AAA

Description

“El Papus” était un magazine satirique dont la devise était “Ni Dieu ni Maître ni CNT”. Depuis sa fondation en 1973, il a reçu plusieurs menaces de la part de plusieurs groupes de droite jusqu’à ce qu’il subisse une attaque le 20 septembre 1977. Deux terroristes ont livré un colis au portier de l’immeuble Luminor – où se trouvait la salle de presse – Juan Peñalver Sandoval, avec l’indication qu’il l’a fait livrer à Xavier de Echarri, directeur de El Papus.

A midi vingt du matin, Juan quitta l’ascenseur au premier étage du bâtiment, où se trouvaient le siège d’El Papus et deux autres magazines, Party et El Cuervo, prêts à remplir leur mission. Cependant, le paquet a explosé et Juan Peñalver est mort instantanément. L’onde de choc a blessé plus d’une douzaine de personnes, y compris des personnes qui n’étaient même pas à l’intérieur du bâtiment, mais qui se promenaient. Il y avait deux femmes grièvement blessées: Rosa Lorés, qui travaillait comme opératrice pour les éditions Amaika, la maison d’édition responsable de la publication d’El Papus et d’autres magazines satiriques; et Rosa García Lanciano, épouse de Juan Peñalver.

L’attaque a été revendiquée par le Triple A (Alliance Apostolique Anticommuniste), une organisation d’extrême droite, d’abord par des appels téléphoniques à La Vanguardia, El Diario de Barcelona et Mundo Diario et, plus tard, au moyen d’un communiqué. Dans celui-ci, ils ont déploré la mort du portier, puisque la bombe n’était pas contre lui, mais contre “M. Echarri et sa clique”.

Presse