Gallery

Description

Né à: Euskadi
Âge: 45
Progéniture: 2
État civil: Marié
Emploi: Sergent de la Police Municipale
Date de l'attentat: 08/02/2003
Lieu de l'attaque: Andoain
Responsables: Gurutz Aguirresarobe Pagola
Arme: Pistolet
Assassiné par: ETA

Description

Peu avant 10h du matin, Joseba Pagazaurtundúa Ruiz fut assassiné par balle alors qu’il déjeunait au bar Daytona d’Andoáin. Il fut transféré à l’hôpital Donostia de Saint Sébastien et mourut neuf heures plus tard, vers 17h. Lorsqu’il fut assassiné, il préparait avec d’autres collègues une mobilisation pour soutenir les personnes harcelées par l’ETA à Andoáin.

 

Quelques jours avant son assassinat, la victime avait écrit qu’il sentait que le jour où il serait assassiné par l’ETA approchait. Joseba « Pagaza » était militant du PSE et avait également été affilié à UGT ; c’était un activiste engagé dans l’initiative citoyenne « ¡Basta YA!» qui réclamait la fin du terrorisme de l’ETA. Le Parlement européen lui avait décerné le prix Sakharov pour son appartenance à cette plateforme.

 

La victime avait subi de nombreuses tentatives d’assassinat de l’ETA en 1994 alors qu’il était policier municipal d’Andoáin,  raison pour laquelle il avait réussi à être transféré à la commission de services de la Ertzaintza à Laguardia. Pourtant en 1994 le Gouvernement basque décida de supprimer la commission de services dans le cadre de la trêve de l’ETA et obligea Joseba à revenir à Andóain. Dans cette localité gouvernait à cette époque Batasuna avec le soutien du PNV, de EA et d’IU. Joseba, qui craignait que ses activités ne soient espionnées, se vit forcé de se mettre en congés maladie. Andoáin était devenue à l’époque un foyer important du terrorisme en raison de la cohabitation entre la municipalité et la kale borroka.

 

Un an après son assassinat, le PNV et EA refusèrent de décerner la médaille d’Andoáin à Joseba.

Presse