Gallery

Description

Né à: Euskadi
Âge: 55
Progéniture: 5
État civil: Marié
Emploi: Lieutenant Colonel - Pharmaceutique
Date de l'attentat: 13/09/1980
Lieu de l'attaque: Durango
Arme: Pistolet
Assassiné par: ETA

Description

José María Urquizu Goyogana était dans la pharmacie de sa famille lorsque entrèrent deux terroristes, un homme et une femme. Ils prétextèrent vouloir analyser un échantillon de sang pour un test de grossesse pour la femme. Lorsque la victime s’inclina sur le microscope, ils lui tirèrent une balle dans la nuque à bout portant et le tuèrent sur le coup. Les assassins prirent la fuite par une ruelle et dans une voiture dans laquelle les attendait un troisième terroriste.

 

Toutes les pharmacies de Durango fermèrent pour montrer leur opposition à l’assassinat du lieutenant-colonel. Des années plus tard ses enfants devaient révéler que leur père avait refusé de céder au chantage de l’ETA et de payer « l’impôt révolutionnaire ». L’épouse de José María Urquizu, Mercedes Aranaga mourut quatre ans après que l’ETA en eut fait une veuve. Son fils Javier dit que les balles qui tuèrent son père avaient aussi tué sa mère à petit feu. Le père de José María Urquizu ne lui survécut pas non plus pendant longtemps. À 90 ans il se trouvait dans la pièce à côté de celle où le crime avait eu lieu.

 

La victime parlait basque et était supporter du club de foot de Bilbao, el Athletic de Bilbao ; elle était également très impliquée dans la vie sociale de Durango.

Presse