Gallery

Description

Né à: Madrid
Âge: 34
Progéniture: 0
État civil: Célibataire
Emploi: Programmateur informaticien chez Toyota
Date de l'attentat: 11/03/2004
Lieu de l'attaque: Madrid
Arme: D'autres explosifs
Assassiné par: Terrorisme Islamiste

Description

Après avoir entendu l’explosion du train à la gare de Santa Eugenia, près de chez elle, Amparo Imedio descendit au garage. Elle voulait vérifier que son fils, Francisco Javier Ibarra, avait pris la voiture pour aller travailler à Alcobendas., ou bien s’il avait pris le train de banlieue. Lorsqu’elle vit la voiture dans le garage, la femme, une veuve âgée de 60 ans, commença à craindre le pire. Son autre fille, Lourdes, visita plusieurs hôpitaux et déambula dans le pavillon d’émergence de IFEMA où on avait installé les services d’émergence jusqu’à ce qu’on lui confirma que son frère était mort dans le train qui avait explosé en face de la rue Téllez.

Le 11 Mars 2004 c’était un jeudi. Le matin de bonne heure, des terroristes liés à Al-Qaeda déposèrent treize bombes dans quatre trains de banlieue qui circulaient dans Madrid. Entre 7h37 et 7h39, lorsque les trains se trouvaient dans les gares d’Atocha, de El Pozo et de Santa Eugenia, et en face de la rue Téllez, dix bombes explosèrent. Le résultat fut 191 morts et environ 1500 blessés. Ce fut l’attentat terroriste le plus grave de l’histoire de l’Espagne. Le 3 Avril 2004, quand des agents du GEO (Groupe Spécial d’Opérations) se disposaient à entrer dans un appartement du quartier de Leganés où on soupçonnait que se trouvaient les auteurs des attentats, les terroristes réalisèrent un suicide collectif en faisant exploser vingt kilos d’explosifs. L’onde expansive causa la mort d’un GEO, qui mit fin à l’abominable liste des 192 assassinats provoqués par les attentats du 11-M.

Images

Audio

Presse