Gallery

Description

Né à: Castilla-La Mancha
Âge: 47
Progéniture: 2
État civil: Marié
Emploi: Lieutenant de la Police Nationale
Date de l'attentat: 19/04/1983
Lieu de l'attaque: Valencia
Responsables: Josefina García Aramburu, Anastasio Gonzalo Cardiel, Mercedes Padrós Corominas y María del Carmen Muñoz Martínez, condenados por la AN en 1985 a penas de 29 años de prisión cada uno de ellos por un delito de atentado con muerte en concurrencia con otro de estragos, y a pagar una indemnización de diez millones de pesetas.
Arme: Bomba lapa
Assassiné par: GRAPO

Description

Depuis une dizaine de jours, le lieutenant de la Police nationale Emilio García Martínez garait sa voiture dans un parking privé de la rue Eduardo Soler y Pérez, à Valence. Tous les matins, il montait dans son véhicule pour se rendre à Paterna, où il avait été affecté en 1981, après avoir travaillé à Valence, Madrid et Vitoria.

Le 19 avril 1983, vers 8h35, le lieutenant monta dans son véhicule et, lorsqu’il le mit en marche, une bombe d’un kilo de chloratite explosa. Elle avait été placée sous le siège arrière de la voiture par des terroriste des GRAPO (Groupes Révolutionnaires Antifascistes Premier Octobre). Le fils du lieutenant entendit l’explosion, descendit rapidement dans la rue et trouva son père blessé et à moitié inconscient. Emilio García fut transporté à l’hôpital La Fe. Selon le journal El País, il présentait une blessure à la fosse lombaire droite avec plusieurs trajectoires à l’intérieur et des fractures costales, de graves brûlures sur le côté droit, au dos et à la tête, en plus d’une fracture dans une jambe. Il décéda un peu après dix heures du matin.

Emilio García était né à Navas de Jorquera (Albacete). Il était marié et avait deux fils de 19 et 17 ans.

Presse