Gallery

Description

Né à: Madrid
Âge: 43
Progéniture: 0
État civil: Mariée
Emploi: Secrétaire du Département juridique de l’Association de Presse de Madrid
Date de l'attentat: 11/03/2004
Lieu de l'attaque: Madrid
Arme: Otros explosivos
Assassiné par: Islamic terrorism

Description

Ana María Martín Fernández travaillait à l’Association de la Presse de Madrid. Elle aimait son travail de secrétaire du département juridique, mais elle voulait grandir au niveau professionnel. Elle avait fini ses études de psychologie et désirait avoir son propre cabinet. Elle avait concilié ses études avec son travail et l’éducation de sa fille Paula, de quatre ans. Elle vivait avec son mari à Santa Eugenia. Ils avaient choisi d’habiter là pour être justement près de la gare et éviter qu’Ana perde trop de temps en déplacements. Ce matin fatidique, le couple accompagna la petite à l’école puis ils se séparèrent, devant aller chacun à son poste de travail. Après quinze ans de mariage, ils ne se reverraient plus jamais.

Le 11 Mars 2004 c’était un jeudi. Le matin de bonne heure, des terroristes liés à Al-Qaeda déposèrent treize bombes dans quatre trains de banlieue qui circulaient dans Madrid. Entre 7h37 et 7h39, lorsque les trains se trouvaient dans les gares d’Atocha, de El Pozo et de Santa Eugenia, et en face de la rue Téllez, dix bombes explosèrent. Le résultat fut 191 morts et environ 1500 blessés. Ce fut l’attentat terroriste le plus grave de l’histoire de l’Espagne. Le 3 Avril 2004, quand des agents du GEO (Groupe Spécial d’Opérations) se disposaient à entrer dans un appartement du quartier de Leganés où on soupçonnait que se trouvaient les auteurs des attentats, les terroristes réalisèrent un suicide collectif en faisant exploser vingt kilos d’explosifs. L’onde expansive causa la mort d’un GEO, qui mit fin à l’abominable liste des 192 assassinats provoqués par les attentats du 11-M.

Images

Audio

Presse